Biolait, une filière solidaire et transparente

Jacques Chiron, BiolaitRencontre avec Jacques Chiron, co-fondateur de Biolait

Pouvez-vous nous présenter Biolait ?

Nous avons créé Biolait avec 6 producteurs de Loire Atlantique et Morbihan en 1994. Ce projet est né de l’enjeu de la collecte du lait bio. En effet, comme il n’y avait pas de camion de collecte de lait bio dans la région Loire Atlantique, il ne pouvait y avoir de vente de lait bio. Le but de Biolait est donc de mettre du lait bio à disposition de n’importe quel transformateur en créant un réseau de collecte de lait bio.

Aujourd’hui nous sommes présents dans 75 départements et nous collectons 31% du lait bio français, et livrons à la carte 120 transformateurs.

Si tous les producteurs de lait bio en France voulaient être collectés par Biolait serait-ce possible ?

Oui complètement, mais le choix appartient aux producteurs. Il est hors de question d’obliger, et heureusement, un producteur à travailler avec Biolait. Cependant nous faisons tout ce que nous pouvons pour les inviter à venir chez Biolait et les convaincre que c’est une solution plus intéressante pour eux et pour la filière sur le long terme.

Quel est votre lien avec Biocoop ?

Tout d’abord, un peu avant la création de Biolait, certains consommateurs s’étaient regroupés pour trouver des produits bio car ils n’y en avait pas dans les grandes surfaces. Ils ont voulu créer à partir de cette problématique des magasins vendant des produits bio, magasins aujourd’hui connus sous le nom de Biocoop. Un lien s’est tout de suite créé entre Biolait et Biocoop car ils avaient les mêmes objectifs : le développement de l’agriculture bio et de l’alimentation en bio. Au départ nous n’avions même aucun lien économique. Nous avons actuellement une convention tripartite avec Biocoop et les transformateurs concernés. Et nous lui livrons chaque jour le lait bio de la marque “Ensemble”.

Ce qui est différenciant c’est que Biolait est membre de Biocoop et sociétaire de la coopérative Biocoop, nous sommes partenaires d’un projet et d’une entreprise ensemble. Nous avançons tous les deux, main dans la main. Notre relation est basée sur le respect, la confiance et l’équité du commerce.

Que préconisez vous pour l’avenir de l’agriculture ?

Je pense qu’il faut entrer dans des relations qui soient à la fois conviviales mais aussi professionnelles où chacun est considéré comme entrepreneur. Il faut que les paysans se considèrent comme paysans mais aussi comme chef d’entreprise, car souvent on oppose les deux, ce qui est une erreur.

lait bio chez bioccop

En école de commerce on apprend à être des tueurs, et inversement dans l’agriculture, les paysans ont l’habitude d’être exploités par l’aval de la filière. Nous, nous travaillons pour essayer de changer cela. Attention il ne s’agit pas d’inverser les rôles ! Notre but est que le commerce de demain se base sur la transparence des coûts et des marges et sur la légitimité de chacun à vivre de son travail. Car aujourd’hui l’agriculteur raisonne selon le coût de production et le commercial en terme de marge.

L’évolution de l’agriculture passe aussi par celle des consommateurs ?

Oui, l’imaginaire de la société sur l’agriculture fausse les raisonnements. Il y a une sorte de nostalgie partagée dans tout la société qui empêche d’accéder à une connaissance un peu plus réelle, réaliste de ce qu’est la production aujourd’hui en 2018. Souvent il y a une grande considération des citoyens sur les producteurs surtout s’ils sont bios et encore plus s’ils sont petits. Aujourd’hui nous confondons les mots “producteur local” et “petit producteur”. Or c’est souvent l’inverse, il y a beaucoup d’emplois dans l’agriculture biologique. Cette fausse image nuit donc beaucoup à une réelle compréhension de la situation et des enjeux de cette filière. De plus les mécanismes des filières longues sont opaques pour les citoyens.

 

En savoir plus : Biolait, un groupement de producteurs engagés

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

PartagerShare on Facebook
Facebook

Recevez tous les mois l’actu du magasin

Pourquoi vous inscrire à la newsletter ?


Pour recevoir tous les mois les actualités de votre magasin Biocoop de Bressuire, ne rien manquer des promotions, saliver devant nos recettes et découvrir toutes les tendances du bio !

!
!
!
Something went wrong. Please check your entries and try again.
Déco de table pour Noël : les tendances coups de cœur

Quelle déco pour votre table pour Noël ?

Pour une déco de table de Noël réussie, aucun doute ...
5 bonnes raisons d’acheter du chocolat équitable pour Noël

Du chocolat équitable pour Noël

5 bonnes raisons d’acheter du chocolat équitable pour Noël Les ...
Des produits locaux sous le sapin

Des produits locaux sous le sapin 🎄!

Vous souhaitez offrir un cadeau tendance, made in France et ...